Comment stopper les aboiements de mon chien ?



Votre chien aboie sans arrêt, au moindre bruit ou passage dans votre rue et que vous soyez à la maison ou non… Vous avez même parfois l’impression qu’il aboie sans raison ! Ça vous tape sérieusement sur les nerfs et vos voisins commencent à s’en plaindre. Vous avez tout tenté mais vous n’arrivez pas à le faire stopper.  Mais lorsqu’un chien aboie, il ne le fait pas pour vous embêter, il s’agit d’un comportement résultant d’un problème de fond. Il faut donc soigner la cause du problème pour éviter ensuite que votre chien n’aboie. 


Mon chien aboie par excitation 

Un chien peut avoir du mal à gérer son niveau d’excitation. Aboyer lui permet d’évacuer cette frustration. Observez-le lorsque vous jouer avec lui ou lorsqu’il croise un autre chien dans la rue et vous devriez être fixé. 

Exercice à mettre en place : le stop et laisse. Il faut apprendre à calmer votre chien. Et pour cela  vous pouvez lui apprendre le « Stop positif ». A la maison, apprenez à votre chien à faire une association positive lorsque vous lui dites stop. Ainsi, entraînez-le plusieurs fois par jour à lui dire stop et lorsque votre chien s’arrête et revient vers vous, donnez-lui une friandise. Dans un deuxième temps, vous pourrez faire le même exercice dans un parc ou dans la rue. Si votre chien ne revient pas vers vous calmement, alors reprenez l’entraînement à la maison et si au contraire cette deuxième étape est acquise, vous pouvez augmenter le niveau de difficulté en essayant lorsque votre chien trouve un jouet qu’il aime particulièrement. Et enfin, vous pourrez essayer lorsqu’il aboie. Là encore, n’oubliez surtout pas la récompense lorsqu’il revient vers vous. Petit à petit, l’association positive se mettra en place et vous n’aurez plus besoin de récompenser votre fidèle compagnon. 


Mon chien aboie car il s’ennuie

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, un chien n’aboie jamais pour rien. Au contraire, il essaie de communiquer. Et il arrive que parfois, un chien s’ennuie tellement qu’il aboie juste pour palier à cet état. Alors si vous habitez une maison avec jardin, et que vous ne comprenez pas pourquoi votre chien aboie, il est peut-être temps d’aller vous promener avec votre chien. 

Exercice à mettre en place : la promenade. Un chien enfermé même avec un jardin tourne vite en rond. Il est donc capital d’instaurer une promenade de minimum 30 minutes à l’extérieur chaque jour. Les chiens ont en effet, besoin de sentir les odeurs laissées par les autres chiens, voir d’autres sollicitations visuelles et avoir d’autres interactions avec des gens et animaux, autres que ceux du domicile.


Mon chien aboie par conditionnement

Les chiens comprennent très rapidement les associations que vous mettez en place. C’est souvent très pratique pour leur éducation mais cela peut s’avérer un problème dans le cas des aboiements. De manière générale, lorsque notre chien aboie, on a tendance à s’occuper de lui ou de ce qu’il veut ou encore, à le gronder, mais pour lui, cela revient presqu’au même, on s’occupe de lui. Ainsi, votre chien a vite intégré que lorsqu’il aboie, il obtient rapidement ce qu’il souhaite ou du moins, il attire votre attention. 

Exercice à mettre en place : l’ignorance. Et oui, pas facile à mettre en place au début mais le meilleur moyen pour que votre chien n’aboie plus pour attirer votre attention et obtenir ce qu’il souhaite c’est de l’ignorer lorsqu’il aboie. Gardez donc votre sang-froid. Cela ne durera pas très longtemps car les chiens comprennent vite, à condition de ne pas céder. Si en parallèle, votre chien développe d’autres comportements comme gratter à la porte ou s’asseoir devant elle pour sortir au lieu d’aboyer, encouragez-le et félicitez-le. 


Mon chien aboie par frustration

Votre chien aboie dès qu’il est dans une position désagréable. Et la raison principale de ses aboiements est, au grand damne de vos voisins, qu’il reste la journée tout seul à la maison et que par conséquent, il a peur d’être abandonné. Cette frustration peut aussi prendre la forme de bêtises comme la destruction de vos affaires ou encore la malpropreté. 

Exercice à mettre en place : le jouet dérivatif. Lorsque vous quittez la maison, donnez à votre chien un jouet qu’il peut mâchouiller. Vous pouvez y glisser une friandise ou un aliment que votre chien aime particulièrement. Le but ? Le calmer et l’occuper au moins vingt minutes pour qu’il oublie que vous êtes sorti. Lorsque vous rentrez, rangez le jouet jusqu’à votre prochaine sortie afin que l’association soit faite entre votre départ et le jouet.

Si cela ne suffit pas pour calmer sa peur d’abandon, il va falloir engager un plus long processus de dressage. Vous pouvez commencer par habituer votre chien en créant de faux départs : prenez vos clés, enfilez votre manteau… sans pour autant quitter le domicile pour le moment. Apprenez-lui à être seul dans une pièce pour qu’il s’habitue à ne pas vous avoir dans son champ de vision et au fil des jours, augmentez le temps de séparation. Après plusieurs semaines, votre chien devrait s’être habitué à ne plus vous voir constamment et vous pourrez alors tenter une sortie par la porte principale. Commencez par de petites sorties et lorsque celle-ci sera plus longue, alors donnez-lui un jouet dérivatif pour qu’il fasse lui-même l’association.

 


Par Salon Bichon
Publié le mar. 12 mai 2020 à 17:18 - Mis à jour le mar. 19 mai 2020 à 09:32